»   Dr Pulvermacker   »   Chirurgie Réparatrice   »   Chirurgie réparatrice des seins   »   Gynecomastie

Gynecomastie

La gyncecomastie correspond au developpement d'une glande mammaire visible et palpable chez l'homme.

 

Il peut y avoir une prise en charge par l'assurance maladie chez l'adulte jeune après un bilan avec le medecin endocrinologue et lorsqu'il n'y a pas de surpoids.

 

Pourquoi?

 

Parce que l'on a un developpement anormal de glande mammaire soit au niveau de l'areole entrainant une protrusion areolaire, soit sur une surface plus étendue pouvant entrainer au maximum une glande mammaire comparable à celle d'une femme.

Dans certains cas, l'excés de volume est uniquement graisseux et l'on parle alors d'adipomastie.

Il n'y a en général pas de prise en charge dans ce cas.

 

 

Focus:

 

Un bilan endocrinien est obligatoire avant toute prise en charge chirrugicale ainsi que l'élimination d'un cancer des testicules par un examen approprié.

 

 

Comment?

 

 Il s'agit d'une intervention necessitant une anesthésie générale et durant entre 45 et 75 minutes.

Une cicatrice au niveau de la partie inférieure de l'aréole est en générale nécessaire pour enlever le noyau glandulaire.

En général, une lipoaspiration est associée pour uniformiser le volume restant.

 

Lorsqu'il existe un excés de peau important, en particulier aprés un amaigrissement, il est parfois necessaire d'enlever cette peau excedentaire par une cicatrice qui sera le plus souvent horizontale au niveau du thorax.

 

En fin d'intervention, un drainage est mis en place ainsi qu'un pansement modelant.

Le drainage est retiré entre 24 et 48 heures.

 

 

Suites et Résultat:

 

Un vétement de contention doit être porté pendant un mois après l'intervention.

Des ecchymoses et un oedeme sont présents pendant une période d'au moins 15 jours

Le résultat sera définitif à partir de 2 mois. La cicatrice évoluera pendant un an.

 

 

Risques:

 

Les principaux risque de la cure de gynécomastie bilatérale sont :

- l'hématome

- La lymphocèle c'est à dire la survenue d'une poche sous la peau contenant de la lymphe qui pourra nécessiter une ponction si elle est importante.

- L'infection est rare et sera traitée par une antibiothérapie adaptée.

 

Les autres risques concernet essentiellement les imperfections de résultat pouvant nécessiter une retouche chirurgicale qui ne doit pas avoir lieu avant au moins 6 mois