Chirurgie d’augmentation des fesses

L’augmentation du volume ou du galbe des fesses est un procédé relativement récent. Cette chirurgie, qui nous vient du Brésil, suit une mode latino-américaine, largement inspirée et relayée par certaines stars comme Jennifer Lopez ou Kim Kardashian, même si les hommes y ont aussi recours.

 

Pourquoi ?

 

Quand une femme trouve ses fesses trop plates, pas assez galbées, que ce soit de manière constitutionnelle, après un amaigrissement important, ou à cause du vieillissement cutané. Certaines femmes ont envie d’avoir des fesses rebondies et voluptueuses pour se sentir féminines et désirables.

 

Comment ?

 

Il existe deux procédés :

 

  • Les implants de fesses

 

Les implants mis en place au niveau des fesses sont des implants spécifiques, très différents des implants mammaires. Leur consistance est beaucoup plus ferme.

 

Cette intervention nécessite une anesthésie générale et se déroule en position ventrale.

La cicatrice se situe dans le sillon interfessier, dans la partie haute de la fesse.

La prothèse est mise en place à la partie supéro-externe de la fesse, pour augmenter le galbe.

 

  • Les injections de graisse

 

Il s’agit ici de ce qu’on appelle un lipofilling. L’intervention consiste à prélever de la graisse sur le ventre, les hanches ou les cuisses de la patiente, et à la réinjecter après traitement (centrifugation) dans les fesses, pour en augmenter leur volume et leur galbe.

L’intervention nécessite deux positions opératoires en fonction des zones de prélèvement.

On a de plus en plus souvent tendance à utiliser la technique de microgreffe, en injectant la graisse millilitre par millilitre, pour augmenter le pourcentage de prise des cellules graisseuses injectées.

 

Suites et résultat.

 

La position assise longue sur la zone opérée est interdite pendant trois semaines, le sport est interdit pendant deux mois.

Après le lipofilling, un pourcentage variable de 20 à 30 % de résorption des cellules injectées a lieu $dans les deux premiers mois.

Le résultat est considéré comme définitif après trois mois.

 

Risques.

 

Un hématome est possible après la pose d’implants.

Un résultat jugé insuffisant après le lipofilling peut nécessiter de compléter le geste.

Une infection éventuelle peut conduire à retirer les implants.

© 2020  Dr Benjamin Pulvermacker . Agence Vanessa Touati